Aller au contenu principal

Le whisky d’Ecosse

Pourquoi choisir le whisky d’Ecosse : le pays au plus grand nombre de distilleries

Au début des temps du whisky, l’Ecosse en était déjà le plus grand consommateur. Cette appréciation fut précédée par le fait que les natifs de ce pays sont aussi à l’origine de la formule du whisky, telle qu’on la connait aujourd’hui. Des siècles sont passés mais ce pays reste encore le plus grand producteur mondial de ce spiritueux. En fait, il compte cinq régions produisant du Whisky écossais ayant leurs propres distilleries sur lesquels s’étendent une centaine d’usines de production.

Les Highlands et Speyside : les capitales du whisky

Deux régions d’Ecosse assurent à eux seuls aux environs des 2/3 de la production du pays. La première riche en territoire, la seconde en usine, ils produisent tous le Malt, signe distinctif du whisky écossais.

Les Highlands sont sans nul doute la plus grande région d’Ecosse. C’est aussi là que se trouvent une vingtaine de distillerie qui sont précédées par leur réputation. En fait, on en compte 26, plus quelques unités de distillerie de grains. Les spiritueux de Dalmore ou d’Orban sont connus à travers le monde et ce, depuis assez longtemps. Leurs signes distinctifs ? Leur gout fort et prononcé, traversé par des tons épicés et légèrement salins. Les habitués savent surement de quoi il est question.

Speyside, par contre, c’est la région avec la plus forte concentration numéraire de distillerie. On y compte un peu moins d’une cinquantaine. Les plus célèbres sont celles de Maccallan ou de Glenfiddich. Mais toute cette contrée a comme principale activité économique la production de whisky. Dans le cas où vous seriez à la recherche d’un whisky doux, accompagnés de saveur un peu fruitée, vous êtes indéniablement à la bonne adresse. Que vous ayez une préférence pour les fruits rouges ou pour ceux qui sont blancs, Speyside utilise toutes les adaptations.

D’autres régions d’écosse à fortes potentialités

Comme nous l’avons précédemment dit, l’Ecosse dispose de 5 régions du whisky. Moins réputés que les Highlands et moins productifs que Speyside, les Lowlands, les îles ou l’Ïle d’Islay ont aussi leurs signes distinctifs.

Tout d’abord, les Lowlands constituent une région productrice intéressante, quoique en déclin. En effet, s’il y avait un peu moins d’une dizaine de distilleries auparavant, désormais cette contrée n’en possède plus que quatre : Auchentoshan, Glenkinchie, Bladnoch et AislaBay. Si le nombre a décru, il en est autrement du gout qui est resté le même que celui qui a fait la réputation des Lowlands d’antan. Une légère note herbacée et florale accompagnant tous leurs whiskys.

Ensuite, Les Ïles accompagnées par leur voisin Campbeltown comptent 9 distilleries actuellement. Les breuvages qui y sont produits se singularisent par l’empreinte marine et boisée qui accompagnent chaque whisky. Un peu plus particulièrement pour celui qui est produit sur l’île de Skye, une terre de volcan, le whisky est assez fumé avec une variante épicée

Enfin, le whisky d’Islay a un gout assez brut : sur fond de terre, de volcan, et de mer, le résultat est assez unique en son genre, avec un caractère primaire convaincant que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Cette saveur inhabituelle est signée par les 07 distilleries présentes sur la région, qui sont aussi les plus grandes de toute l’Ecosse.